Le Pays d'Auray se situe entre les agglomérations de Vannes et de Lorient. En plein essor, le territoire accueille aujourd'hui près de 90 000 habitants au cœur d'un cadre de vie exceptionnel. Son tissu économique dynamique, son patrimoine historique, et sa culture à la fois rurale et maritime, créent un climat porteur pour les nouveaux projets de tous horizons.

Une croissance démographique exponentielle

Depuis les 20 dernières années, le Pays d’Auray connait une croissance démographique exceptionnelle (+1,9% pour une moyenne régionale de 0,9%). Ce phénomène est dû à plusieurs facteurs : attractivité du littoral, qualité du cadre de vie et dynamisme économique interne. 

Evolution de la population du Pays d'Auray de 1975 à 2006

Le pôle urbain d’Auray s’est renforcé autour de la gare, pivot stratégique dans l’organisation des transports. Les communes plus rurales situées sur un axe est-ouest, le long de la RN 165, se sont récemment beaucoup développées, accueillant de jeunes ménages qui s’éloignent des pôles voisins (Vannes et Lorient) pour accéder à des logements plus abordables. Quant aux espaces côtiers et insulaires (Houat, Hoedic et Belle-Ile), ils constituent l’élément majeur de l’attractivité du Pays d’Auray avec un large éventail de paysages et de milieux naturels remarquables, supportant de nombreux usages (résidentiel, récréatif, productif, touristique).

Une tradition de production et de transformation, entre terre et mer

Le secteur primaire (agriculture, pêche et conchyliculture) a un rôle identitaire et paysager très fort dans le Pays d’Auray. De la production à la transformation, c’est une économie au poids important avec plus de 5% des emplois du territoire (contre 2,9% au niveau national).

Il constitue un secteur traditionnel et performant qui, notamment avec le développement des industries agroalimentaires illustré par des productions emblématiques, véhicule une image positive à des échelles nationales, voire internationales. La diversité et la qualité des productions traduisent à la fois la capacité à contribuer à la satisfaction des besoins alimentaires, mais aussi à un attachement du Pays d’Auray à des valeurs d’authenticité et de savoir-vivre gastronomique.

Des activités tertiaires et artisanales qui accompagnent la qualification des activités productives

Les activités tertiaires et artisanales jouent un rôle croissant dans la dynamique de développement du Pays d’Auray.

Elles accompagnent la montée en gamme des productions traditionnelles et les soutiennent par leurs capacités d’innovation et par les services proposés. Le renforcement de l’offre de services à destination des entreprises s’inscrit dans une dynamique de développement économique du territoire. Son organisation et son dimensionnement sont envisagés de manière structurante d’une part, avec des projets tels que le pôle gare d’Auray, puis des échelles de proximité d’autre part, dans le cadre d’une offre de produits immobiliers diversifiés (pépinières, espaces de co-working, centres de télétravail, etc.). Fin 2011, on comptabilisait 9 550 entreprises sur le territoire, dont 96 % de TPE.

Une activité touristique motrice dont le potentiel n’est pas épuisé

Si l’activité touristique, dans toutes ses déclinaisons, est importante pour le Pays d’Auray, sa place doit néanmoins être mise en balance avec le potentiel dont elle dispose dans ce domaine (1er bassin touristique breton avec le Pays de Saint-Malo).

Sans conteste, le territoire possède des atouts extrêmement forts. Or le secteur touristique n’est pas l’activité principale du Pays, et la croissance de l’emploi dans le tourisme marchand, bien que positive, reste limitée, fait rare pour un territoire littoral. Il existe donc un potentiel d’accroissement de la valeur marchande du tourisme qui passe notamment par un élargissement géographique de la zone touristique (vers l’arrière-pays) et une extension de la période de fréquentation touristique.


28communes

CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR LES CONNAITRE